Cogelec® innove avec ses marques Intratone®, Hexact®, Kibolt®

Découvrez nos autres univers
normal

Jusqu’à présent, en vertu de la loi informatique et libertés de 19781, la plupart des traitements de données à caractère personnel doivent faire l’objet de déclarations ou de demandes d’autorisation auprès de la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

La RGPD fait disparaitre la quasi-totalité de ces formalités. Il repose sur le principe de responsabilisation des acteurs. Il s’agit pour les entreprises d’assurer la transparence dans le traitement des données personnelles.

Pour cette tâche, Cogelec a nommé Maitre Laëtitia Le Metayer du cabinet nouveau monde avocats. Ses missions seront notamment de veiller au respect du cadre légal, d’informer et d’alerter si besoin le responsable du traitement des données.

Pour les résidents dont le nom est répertorié dans cette énorme base de données, le DPO sera le garant de la bonne utilisation et de la sécurisation de ses données personnelles. Il lui permettra également de faire valoir les nouveaux droits introduits par la RGPD : majorité numérique, droit à l’oubli, droit à la portabilité…

Cogelec n’a pas attendu le législateur pour protéger ses utilisateurs et leurs données,  cette démarche s’inscrit parfaitement dans le cadre de confiance numérique établie avec ses clients et utilisateurs.

 

1 : Loi n°78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l’informatique aux fichiers et aux libertés